Mégaphone

Aux élections municipales de 2008, nous avons présenté un projet indépendant qui a recueilli 10% des suffrages des Franconvillois, avec un élu au conseil municipal, Thierry Bournonville. À ses côtés, nous avons choisi d’être dans une démarche d’opposition constructive. Cependant, nous avons constaté année après année des désaccords profonds avec la gestion et les méthodes de Francis Delattre.

  • Désaccord sur des questions aussi essentielles que le budget, le cadre de vie et l’aménagement urbain (notre analyse sur ces sujets rejoignant régulièrement celle du groupe d’opposition animé par Antoine Raisséguier).
  • Désaccord sur ses atteintes à la démocratie locale et son mépris assumé de l’opposition : tentatives répétées d’intimidation contre les adversaires du PLU, mépris des parents d’élèves opposés au lieu d’implantation du McDonald’s, censure d’une de nos tribunes libres dans le journal municipal, tentative d’utilisation du pouvoir d’un conseiller municipal absent…

Pour nous, représentants du Centre, qui nous reconnaissons dans les valeurs de démocratie et d’humanisme, il est impensable d’apporter notre soutien à Francis Delattre.

Le Centre s’est rassemblé sur la base d’une charte claire, constatant la nécessité d’une « large majorité réformiste, allant non seulement de la droite républicaine au Centre mais jusqu’aux sensibilités écologistes et sociales-démocrates », rappelant que les élections locales « obéissent à une logique de territoire » et que la situation doit être examinée « ville par ville ».

C’est pourquoi, dans le droit fil de nos convictions et de notre engagement, nous faisons le choix clair d’apporter notre soutien au rassemblement « Vivre à Franconville » conduit par Antoine Raisséguier.

Nous partageons le même dynamisme, la même vision d’avenir pour notre ville, malmenée par une municipalité en mal d’idées et de renouvellement. Son esprit d’ouverture et de dialogue nécessaires à un maire, devant représenter tous les habitants (et pas seulement ceux qui l’ont élu) permettra de donner le nouveau souffle dont Franconville a grand besoin.

Nous proposerons aux Franconvillois 4 grandes priorités pour le mandat 2014-2020 :

  • La maîtrise du BUDGET et de la FSICALITÉ. La vente des terrains communaux ne fonde pas une politique responsable, c’est une fuite en avant sans issue. Il est devenu indispensable de réduire les dépenses excessives afin de regagner des marges de manœuvre pour soutenir les investissements nécessaires à la commune, tout en réduisant le recours à l’emprunt.
  • Un URBANISME au service de la population. La construction massive, en 6 ans, de 1500 logements par des promoteurs privés étouffe la ville. Il est impératif de faire le bilan du PLU en vue de son réexamen, et de se conformer aux obligations légales en matière de logement social.
  • Une SÉCURITÉ pragmatique. Il est nécessaire de faire, sereinement et sans polémique, le bilan de la vidéosurveillance (rapport coût/efficacité), et de prioriser la présence policière dans la rue et les lieux publics, notamment dans le quartier de la gare, très impacté dernièrement.
  • Une DÉMOCRATIE vivante. Il convient de simplifier l’accès de tous les citoyens aux données publiques, de les associer aux décisions importantes qui les concernent (urbanisation, implantation d’équipements, vie culturelle…) et de respecter les droits de l’opposition quelle qu’elle soit.

Nous invitons tous les Franconvillois qui partagent nos valeurs et nos priorités à rejoindre ce rassemblement.