Benoît Rousset

La démocratie ne se vit pas seulement lors des grandes échéances électorales. On la trouve à tous les niveaux de la société, même au plus petit : c'est la démocratie locale. C'est par l'engagement citoyen, dans une ville comme Franconville, qu'on peut évaluer son état de santé.

Nous avons abordé les dossiers municipaux sans aucun préjugé, préférant bâtir notre engagement (adhésion ou opposition) sur des faits concrets. C'est l'un des impératifs d'un bon fonctionnement démocratique : respecter ses interlocuteurs. Or nous avons découvert une majorité municipale déconnectée des Franconvillois, traitant par le mépris les interrogations et inquiétudes de ses administrés (concernant par exemple le PLU ou le McDo) et réservant les vœux du maire à quelques VIP. En un mot, une équipe tristement enfermée dans sa tour d'ivoire.

Comment pourrait-il en être autrement lorsque cela fait non pas 10, non pas 20, mais 30 ans qu'on est assis dans le même fauteuil ? Pour être équilibrée, la démocratie a besoin de renouvellement : des générations nouvelles, même au sein de majorités qui perdurent. Nous défendons le non-cumul des mandats dans la durée et Franconville n'est malheureusement pas un exemple en la matière.

Une autre nécessité de la démocratie locale est l'implication des citoyens dans la vie de leur ville, mais aussi dans les décisions importantes prises au court d'un mandat. Ce rôle est normalement dévolu aux Conseils de quartier. Pas à Franconville, où il n'est pas permis d'y parler de « politique ». Ces Conseils sont actuellement mis à profit comme équipe d'animation : c'est une de leurs missions, mais cela ne saurait être la seule. Nous ne souhaitons pas rejouer des débats qu'on voit tous les jours à la télé, mais donner la parole aux Franconvillois sur des sujets qui les touchent directement.

Une municipalité aussi fière de son bilan ne devrait pas craindre la libre expression démocratique. Les citoyens sont l'âme de leur ville, c'est pourqoi il convient de les replacer en son cœur !

Benoît ROUSSET
Président des Jeunes Démocrates du Val d'Oise