Tribune

Les élections approchent : le Maire insiste à nouveau (lourdement) sur les impôts… en nous envoyant une lettre, payée par nos impôts. Le Journal de Franconville ne suffisait pas ? Extraits :

– « L’ensemble des sommes reçues pour la vente des terrains a été affecté aux restructurations de quatre écoles. » En finances publiques, il est interdit d’utiliser une recette déterminée pour le financement d’une dépense déterminée.

– Communauté d’agglomération du Parisis : « c’est à regret que nous partons dans cette nouvelle aventure ». Inquiétant !