Mégaphone

Coutumière des atteintes à la démocratie locale (dont la dernière en date est la mise à l’écart des élus d’opposition de la Communauté d’agglomération du Parisis), la municipalité Delattre – Cavecchi vient de s’illustrer par une nouvelle attaque impulsive.

En effet, la tribune de notre groupe municipal, prévue par l’article L2121-27-1 du CGCT, que nous avons rendue dans les délais demandés (lundi 12/11/2012 avant 12h), a été censurée du journal municipal de décembre 2012, sans même qu’aucune information préalable ne nous ait été apportée.

Le Conseil d’État a pourtant été très clair sur ce point dans sa décision n° 353536 du 7 mai 2012 : « La commune ne saurait contrôler le contenu des articles publiés dans ce cadre, qui n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs. »

Cette censure démontre la fébrilité de la municipalité à l’approche des prochaines élections, ne pouvant compter uniquement sur son maigre bilan pour rester en place.

Le contenu de notre tribune serait-il gênant pour la municipalité ?