Tribune

Nous avons vu le rôle du Conseil général et l'importance d'une aide équitable aux communes vertueuses. Malheureusement, le mode de scrutin favorise le bipartisme, le "camp contre camp".

Du fait de la réforme territoriale, le conseiller général élu ne siègera que trois ans, pour un mandat de transition, dans la continuité de la gestion départementale actuelle.

Ainsi, pour rester honnête avec nos électeurs, et bien que troisième force représentée à Franconville, nous ne nous présenterons pas à cette élection et nous ne soutiendrons aucun candidat.