Tribune

Dans le cadre de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme, le maire a fait distribuer dans les boîtes aux lettres de la ville un courrier (antidaté du 17 septembre 2009) dans lequel il annonce assigner l'association PLU de béton au Tribunal correctionnel.

Nous déplorons cette méthode d'intimidation aux frais de la commune, alors même que dans le Journal municipal d'octobre, la municipalité invite la population à « s'exprimer sur le dossier avant que le projet ne soit finalisé. »

M. le Maire souhaiterait-t-il que seul le silence s'exprime ?