Mégaphone

Dans la section Tribune libre du bulletin municipal du mois de juin 2008, on peut être amusé (ou attristé, c'est selon) par la chose suivante :

Tandis que le groupe « Franconville Citoyenne » écrit :

Quand vous lirez ces lignes, la majorité du conseil municipal aura "peut-être" voté notre retrait de la communauté d'agglomération Val & Forêt ?

(et pour cause : la tribune était à rendre pour le 5 mai et le conseil a eu lieu le 15 mai),

la majorité est plus affirmative :

Dans sa séance du 15 mai dernier, le conseil municipal a voté pour le retrait de la commune de Franconville de la communauté d'agglomération Val & Forêt.

De plus, il est à noter :

Franconville est écarté de toute responsabilité réelle dans l'éxécutif de la communauté d'agglomération, les décisions étant prises à l'avance en comité restreint.

Il est cocasse que notre maire se plaigne d'être victime de méthodes de gouvernance qu'il pratique lui-même depuis de longues années dans sa fonction municipale et dont le texte de la tribune libre de son équipe est bien la preuve concrète !

De deux chose l'une (voire les deux) :

  • La majorité est tellement sûre d'avoir le pouvoir absolu au conseil qu'elle donne le résultat du vote avant qu'il n'ait eu lieu.
  • La majorité profite d'avoir le contrôle éditorial du journal pour y insérer sa tribune au dernier moment et répondre après coup aux tribunes des autres groupes ; ce qui n'est, finalement, un secret pour personne.

Dans les deux cas, il s'agit d'un déni flagrant de démocratie.